www.afidart.eusitemap
Stage 2021
Attention: le stage est complet, les prochaines inscriptions seront en liste d'attente.
Goutez au Dart
Partout en France, contactez l'afidart si vous voulez faire un essais
MONDIAL Dart 2021. ON Y CROIT!
Alors inscrivez donc la dernière semaine de juillet dans votre agenda 2021 et préparez vous à ces grandes retrouvailles dartistes.

Forum Afidart

  • Pas de messages à afficher


 Compte rendu de Damien

 

damiensmallMardi 2 juin, je débarque, par une belle journée d’été, au Club de Voile de Sanguinet dans les Landes pour participer au stage Afidart organisé par Patrice Gautier.

C’est pour moi une double première, je n’ai en effet jamais navigué avec le bateau et je n’ai jamais participé à des réunions de Dartistes, ce sera une double révélation !

17 bateaux sont inscrits, 8 en double et 9 en solo comme moi puisque le week-end suivant le Club organise le national solo.

Le Club est un paradis pour qui aime naviguer, il est situé au milieu des pins au bord du lac de Sanguinet-Cazaux d’une surface de 5800 hectares, il possède un joli bâtiment en bois avec atelier, voilerie, cuisine et sanitaires et une grande salle avec vue sur le lac capable d’accueillir une quarantaine de personnes pour les repas et les soirées.

Je suis reçu par Pierre Vidal, grand spécialiste du Dart en solo, qui encadrera les stagiaires avec Dominique Paris, organisateur du raid de Formule 18, Xtrem 500 M’iles à Locmariaquer.

La matinée de mardi est consacrée à monter et régler les bateaux, avec les conseils avisés de Pierre, puis, je retrouve tout le monde pour un premier repas pris en commun.

L’ambiance est déjà très sympathique.

L’après-midi nous partons sur l’eau, petit thermique force 2, deux groupes sont formés, l’un axé sur la découverte de la navigation en Dart et ses réglages, supervisé par Pierre et l’autre plus orienté régate avec Dominique.

J’hésite entre les deux, car si j’ai par le passé beaucoup navigué en catamaran, ça fait plus de dix ans que je n’en ai pas refait.

Finalement après mes premiers bords, je retrouve mes marques et la simplicité et la facilité légendaire du Dart m’aidant j’intègre le groupe « régate ».

Dominique nous mouille des petits parcours devant le club. Le bateau est vraiment super, je ne regrette pas mon choix, tout est simple à bord et les performances sont tout de suite au rendez-vous.

Le soir, à la demande de Patrice tout le monde ayant amené une spécialité (solide et/ou liquide) de sa région, nous continuons à faire connaissance au cours d’un repas haut en couleurs.

Mercredi, dé-briefing le matin, puis travail des départs et du placement sur la ligne, il fait toujours aussi beau, mais le vent est un peu absent. Tant pis, ça me permet tout de même de mieux faire connaissance avec le bateau.

L’après-midi le vent se lève, ce qui nous offre l’occasion de travailler le premier bord de prés et de refaire quelques mini régates.

Le soir nous partageons un excellent couscous, préparé par Patrice, qui décidément se met en quatre pour que le stage se déroule bien.

Jeudi, départ pour Peyroutas, de l’autre coté du lac chez Jean-Pierre Bouyssou, grand Dartiste, qui possède une maison de résinier perdue au milieu des pins.

Pierre et Dominique sont rejoins par Thierry Wibaux importateur des Darts et accessoirement ex-champion du monde de la série en 2004 au Portugal.

Nous nous mettons en route dés 9 heures 30 car la maison de Jean-Pierre est de l’autre coté du lac et il faut pour l’atteindre contourner une vaste zone militaire interdite à la navigation.

Petit temps pour descendre au portant jusqu’au fond du lac et pour remonter jusqu’à Peyroutas.

Nous posons nos Darts sur une jolie plage de sable fin et nous nous faufilons à travers la forêt pour découvrir au milieu d’une clairière un havre de paix !

Jean-Pierre et son épouse, Dominique, nous accueillent comme si nous faisions partie de leur famille, et nous passons encore une fois un excellent repas en compagnie de Denis Lalou, Claude Formont et de Daniel Moreau, Dartistes eux-aussi, venus nous rejoindre pour l’occasion.

Nous nous régalons d’huîtres et de grillades préparées par Jean-Pierre, le tout arrosé de très bons vins apportés par Denis.

Après une petite sieste à l’ombre des pins il faut nous résoudre à quitter cet endroit merveilleux.

Rien de tel qu’une petite régate pour re-motiver les troupes, Dominique organise un départ vent arrière devant la plage.

Le vent est faible mais les Dart glissent en douceur sur l’eau du lac.

Décidément ce bateau m’enthousiasme de plus en plus, d’autant que je suis aidé dans ma découverte par les conseils avisés de Thierry, qui m’enseigne les secrets du réglage du cunnigham.

Le soir, dernier repas au club toujours délicieusement cuisiné par Marie-Claire Tauzin, Trésorière, l’ambiance est vraiment excellente, tout le monde a eu le temps de lier amitié et les plaisanteries fusent jusqu’à tard dans la nuit.

Vendredi, le temps a changé le gris a remplacé le bleu, mais cette fois le vent est de la partie, parfait pour organiser la régate de clôture.

Trois manches sont courues et nous permettent de mettre en pratique tout ce que l’on a appris.

Je finis quatrième, et comme le veut la tradition « Dartiste », j’hérite du stylo pour faire le compte rendu.

C’est chose faite, j’espère qu’il vous a plu et surtout qu’il a donné envie à tous ceux qui ne possèdent pas (encore) de Dart d’essayer le bateau, de rencontrer les pratiquants. Ils découvriront que ce bateau est un merveilleux instrument de plaisir, simple, facile, tolérant mais surtout vif, rapide et performant dans toutes les conditions de vent.

Merci à tout le monde pour cette excellente semaine et à bientôt sur l’eau.

Damien

PS : Vendredi après-midi, je suis sorti avec plusieurs Dartistes pour m’entraîner pour le national solo, par 20 nœuds établis, toujours autant de vivacité et de facilité même lorsque mes 67 kg sont un peu justes pour tenir le bateau dans les rafales.