www.afidart.eusitemap
Gold Cup
Victoire de François/Andréa devant Angélique/Lucie et Jan Willem/Eva (NED)
Gold Cup Dart - La Rochelle
Le Mondial devient Gold Cup, c'est toujours à la Rochelle du 24 au 30 Juillet
Courseules 28-29 Aout
Le prochain rendez vous de tous les Darts (doubles, coyotes et Gazelles)
Goutez au Dart
Partout en France, contactez l'afidart si vous voulez faire un essais

Forum Afidart

  • Pas de messages à afficher

Une nouvelle fois et malgré tous nos efforts, le stylo nous échoue ce qui fait bien rire tout le monde.

2011-NatCRLufSmallA raconter par le menu y zon dit à la remise du stylo:

Une retape d'enfer pour commencer : "Venez nombreux qu’ils  disaient, il fera beau qu’ils  disaient » et ils y croyaient et nous aussi…. !

En préambule, notre hôte nous déclara que ce serait  tous les jours entrée / plat / dessert, et que les retards de services ne seraient pas tolérés. « Pas de quart d'heure charentais" qu'y disait même "

Jeudi 14h30 pile poil

En entrée : méli-mélo de la mer sauce douce amère.

Recette : 39 crevettes  pour certaines bien roses, lancées dans un bain très calme, revenues à feu très très doux, vent entre 2 et 5 km/h maximum, et dorées de façon  irrégulière  un coup à droite un coup à gauche ; le tout servi dans une bulle de calme pour huit d'entre elles, et surtout jetez le reste qui a demandé un quart d'heure de cuisson en trop !

La plupart de ces bestiaux en trop, passeront quand même la ligne d'arrivée par habitude en quelque sorte.  Le plat de résistance et le dessert seront oubliés : panne de gaz pour la cuisson après cette première manche très indigeste :

Pas faute pourtant d'avoir indiqué au cuistot que 15 min pour le passage de ligne c'était un poil juste …;

Quatre Anglais aux quatre premières places et les quatre cinquièmes de la flotte hors temps.

  1. Lloyd/Sherwood,
  2. Gomme/Barnes
  3. Roberts2
  4. Moruzzi/Pierce
  5. Merelle2
  6. Dode/Opletalova
  7. Betsch/Monod
  8. Chauvet2

Le soir échange de recettes de toutes les régions de France,Belgique, Hollande et de Grande-Bretagne. Peut-être la recette du Pim’s de David , des mélanges paté hénaff/ galettes st michel et autres …. Une soirée qui se finit pour les courageux au Bout du monde avec digestifs qui se paieront chers le lendemain.

Vendredi 13h00.

Encore un problème de gaz, le cuisinier chef  Roland Desforges  a changé la bouteille mais le feu est coincé sur feu vif. Tout le monde prend de la quête arrière et plat unique bien roboratif de nos contrées :

Mouclade charentaise  arrosée d'un blanc très très sec venu de Oléron-Chassiron

Recette – des moules, un verre de blanc sec, trois échalotes, une noisette de beurre, une cuillère à soupe arasée de farine, un petit pot de crème fraîche, un jaune d'oeuf, thym, laurier persil et poivre.

Les moules ont été grattées et lavées et polishées , verser dans le grand faitout rond en face du port avec le thym , le laurier et persil. Poivrer généreusement et là le chef cuisinier s'est vraiment lâché. Pour le vin blanc c'est le moment.

Couvrir, (la sèche est de rigueur) et cuire à feu vif quelques minutes – là le chef se laisse aller jusqu'à près d'une heure  nonobstant les annonces qu'il  recoit-

Pendant ce temps faire dorer les échalotes hachées dans le beurre, ça fait pleurer le comité de course qui reçoit l'information de l'arrivée du blanc de blanc ou plutôt noir de noir depuis Châssiron (le phare) : 35 à 38 nœuds. Le front est très visible la flotte sur la dernière descente, "ça va-devrait passer" se dit le Chef….

On continue la recette.

Dans les échalotes ajouter la farine en remuant beaucoup... vraiment beaucoup Eh oui à 30 noeuds le front est déjà là ! Coup de blanc sur l'eau, les premiers passent la ligne, et se vautrent un peu plus loin : style « je suis vent arrière, my crew et moi-même à l'arrière, il ne peut plus rien se passer, et plouf dans la vague devant !

La recette dit mouiller progressivement cette préparation avec le jus de cuisson des moules, tu parles, on a baigné un max. ! ! (cf recette du jambon basque à l'eau de mer), chez Berlendis on révise les exercices du niveau 2 de plongée : contrôle de la remontée

Une coque ouverte pleine d'eau remorquée (Gomme/Barnes). Un raclage sur sable avec mat tordu (David Lloyd) et festival de la latte cassée en particulier chez Daniel et Bénédicte Berlandis ainsi que pour les djeuns Guenon/Faure lattes + goussets déchirés…

dresser dans un plat creux ou des assiettes à potage ou dans le port des minimes (Le Maux a quelques mètres de la cale bilan : et un mât, un !.)

Enfin travailler et la crème fraîche avec le jaune d'œuf ; l'ajouter à la préparation et verser le tout sur les moules.

Froid, fatigue, trouille, chocs, les visages étaient pâles à part peut-être le nez sanguinolent de Sue, ou Robby  Vogelenzang et Pierre Morisset  DNC futés les anciens. Les Weisz ont eu la sagesse de rentrer à temps, Bob où étais tu ?

Concours des plus beaux bleux dans les vestiaires !!!!

  1Wibaux2 qui survolent la manche

2 loyd/Sherwood

3 Delbrouck/Lelievre  (   ah le cap de leur  2ème prés !!)

4 Aguerre/Teynié  (non pas 4 )

5 Le Maux/Knott

6 Dode/Opletalova  revenus à fond avec le front chaud si chaud

7 Manganelli/Knott

Et un max de DNF  dont le Prez qui ont eu du mal à manœuvrer, pour passer la porte et la ligne, notons la recette d’équipage léger Mérelle2 : "on s’est mis à la cape après un lof musclé et attendu que ça passe "bilan 16ème. Pour nous  pour recette très perso : jambon basque à l'eau de mer

prendre 80 kilos de jambon basque bien secoué dans le grand faitout à feu vif, laisser penser au grand nigaud qu'il peut aller de l'arrière vers l'avant sans se tenir et sans tomber ! !...ce qui devait arriver… Donc faire une marinade prolongée du jambon et pendant ce temps continuer la cuisson à part de l'équipière en faisant bien rouler le bateau par-dessus la-dite équipière-esseulée plusieurs fois. Saupoudrer d’un « je vous salue Marie » - - puis retirer la viande de la marinade avec une pincette de Baglin/(c'est là qu'on aurait du se douter qu'il y aurait une contrepartie... Le stylo) On peut alors rassembler les morceaux redresser le plat et déguster enfin un chocolat au bar.

Au passage, notons heureusement l'existence de la Sécu à voile : deux hommes à la mer repêchés par d'autres concurrents et non par les sécus à moteur complètement dépassées par les événements. Merci donc à Yann et Charlotte et à Stéphane et Olivier qui repêchent Will Sherwood (pendant que Lloyd s'échoue à la plage dessalé et sans équipier donc ). Le Comité aura eu de la chance : pas de drame mais un accident grave aurait pu se produire car ce coup de vent était annoncé.

Bilan fin de journée : quasiment la moitié de la flotte avec deux manches de DNF sur l'estomac.

 

Vendredi 27 août

Anniversaire joyeux de Robby et Michel. Déco des bateaux de bon matin. Le vent Force quatre à cinq sur restes de clapotis houleux de la veille, et hop on reprend un trou de quête. Enfin le repas promis :

entrée / plat /dessert et pousse-café sur le Vieux-Port.

Entrée (Manche trois)

le coach Jean-Marie (Marteau) avait dit à droite . Aussi départ comité, envoi rapide jusqu'aux cailloux, virement, grand bord tribord armure qui refuse un peu en haut, contre bord, et passage de bouée en tête (Wou-Hou, quel anniversaire !). Derrière ne pas regarder tu dois jeune padawan !, mais voilà, grand-voile pas assez choquée, les furieux passent dans la descente. À la porte les cinq furieux partent à droite. Accord dans l'équipage  7745 avant la porte : remonter par la gauche 100 m pour pouvoir aller plus loin à la digue à droite et éviter le contre bord du refus à la bouée au vent et ça marche !, nous revoici 2ème , en haut. YAKA fokon marque. Oui mais, The Maux 50 kilos +30 kilos à bâbord et Wibaux2 à notre tribord. Choix cornélien ! marquage  des  plus lourds toute la descente : à la porte HLM est passé, Thierry dans nos safrans, on va se faire un champion du monde... À 1 m 50 de la ligne ils nous passent... C'est quand même bon quatre ! Tiens, on a perdu David 17ème a t il craqué ?

  1. Mérelle2
  2. Le Maux/Knott
  3. Wibaux2
  4. Aguerre/Teynié  (non pas 4-4)
  5. Roberts2
  6. Lloyd2 "La Vachette Anglaise "
  7. Delbrouck/Lelievre
  8. El Presidente, Gautier/Pelletant  (

Plat de résistance (Manche quatre)

Mêmes conditions de vent et d'eau, presque les mêmes furieux, on retrouve les six futurs premiers du classement à l'arrivée :

  1. Wibaux2
  2. Lloyd/Sherwood  coucou le revoilou !
  3. Baglin/Wibaux
  4. Roberts2
  5. Aguerre/Teynié (non pas 4-4-4)
  6. Le Maux/Knott
  7. Delbrouck/Lelievre
Dessert (Manche cinq) 

Clapot haché toujours mais sensations très différentes il doit y avoir moins de vent : grenouille Lucie pas monter au trapèze. La coque au vent ne passe plus au-dessus des vagues. La gamberge s'installe... Un peu d'eau dans les coques ? Et puis la marée c'était quoi l'horaire ? Et puis cette latte cassée en haut qui fait peut-être fermer la grand-voile ? Ne pas tomber du côté sombre de la force tu dois... Et peut-être la fatigue ? Ça serait pas mieux à gauche ? Malgré le coach ? NON, grosse  bêtise à gauche!!! Bref un dessert un peu amer, nous finissons 20, même sensation semble-t-il chez Wibaux 12  et Mérelle 21. Pour le cognac tous les détails auprès de Fred de Cleuet/Léauté

  1. Lloydie
  2. Roberts2
  3. Le Maux/Knott
  4. Baglin/Wibaux
  5. Van Gorp/Van Gisbergen (12ème ,63 pts)
  6. Moreau2 superbe manche le potentiel….(21ème, 91pts)
  7. Manganelli/Knott
  8. Le Prez Le Menedeu/Goegebeur  back again

Pousse café pris au vieux port, parade, démo de virements, d'empanages et même  de dessalage!!! (magnifiques et impériaux Inge et Hervé )

Démontage et remontage du bateau des Rochelais salement amoché par des Hollandais pour finir rondement mené par une bonne équipe….

Une bonne soirée au club avec tirage au sort richement doté par France catamaran et ruedelamer.com

 

Dimanche 28

Encore le coup du repas écourté, le chef n’assure plus !!! Il lance le feu sans attendre les retardataires dont nous sommes (les effets du coaching FORMONT semblent cesser). Ouf, il faut relancer (merci la flotte pour ce départ anticipé). Passage babord au top départ…et du bon coté

Laisser cuire 40 mn à frémissements légers, Le ventd’Est, force 1 dans les risées, sautes de 90 degrés,  eau plate, 3è au vent derrière Lloydie  et Sarah/Sue, puis  mangés par Wibaux  et RR à la descente,   6 au 2è passage au vent

Pas assez de marquage, à part du groupe central ça passe à droite et à gauche , le peloton s’épaissit, et on commence à voir des choses vues à Maubuisson et nulle part ailleurs comme Dode porté vers la porte par the refusante de rêve qui ne sert que lui dans un premier temps puis un groupe HLM2,  Chauvet2 Betsch,nous,  Formont/Thépaut Arrivée  pour le moins bizarre pour une bonne manche en bois , dixit Manu.

  1. Lloydie    again
  2. Wibaux2
  3. Roberts2
  4. Mérelle2
  5. Nelson/Knott (15ème, 69pts)
  6. ?
  7. Betsch/Monod (13ème, 64pts)
  8. Dode/Opletalova   (18ème, 73pts)
Envoi d'une dernière course dans des conditions ubuesques heureusement arrêtée avant le Passage de la première bouée. Retour à terre, démontage, et remise des prix

 

Classement général

  1. Lloyd/Sherwood  GBR  7 pts
  2. Roberts/Roberts  GBR  18 pts
  3. Wibaux/wibaux  FRA  20 pts
  4. Le Maux/Knott  27 pts
  5. Baglin/Wibaux  36 pts
  6. Aguerre/Teynié   39 pts " si si on a les noms des ricaneurs"
  7. Mérelle/Mérelle  41 pts
  8. Delbrouck/Lelievre  43 pts
  9. Manganelli/Knott  50 pts
  10. Moruzzi/Pierce 58 pts
  11. Le Prez Le Menedeu/Goegebeur  58pts
Notons au passage que le Comité qui aime donc prendre des libertés avec les recettes habituelles reclasse tout le monde à la première manche après réclam de HLM. Va comprendre!Egalement le changement de récipiendaire du Trophée Nathalie LE MEAUX qui revient à Claire DELBROUKE ( 8 au général avec Stéphane LELIEVRE ) , première des sept barreuses en course , un record!

Un national donc sportif, varié, et anglais encore!!!

Il faut que cela cesse et que bientôt arrive ce jour où comme ils disent là-bas les rosbifs " one day maybe a french team will win the french national"