www.afidart.eusitemap
Eurodart 2019
Nouveau titre européen pour Tom Phipps et national pour Hervé Le Meaux
Mondial 2019
Second titre pour les Roberts, Hervé Le Maux au pied du podium
Goutez au Dart
Partout en France, contactez l'afidart si vous voulez faire un essais
Pattaya 2019
On y retourne quand ??
EuroDart / National 2019
Retour à Cavalaire du 29/05 au 01/06. A nous les tropeziennes !!

2010-stgAfidart-0039Dure tache pour moi de rédiger à nouveau le compte rendu du stage Afidart qui s’est déroulé à Sanguinet du 30 mai au 4 juin 2010, comment ne pas me répéter. Forcément mon deuxième compte rendu sera un peu moins enthousiaste que le premier, je connais le bateau et je sais ou je vais. Toujours est-il qu’ayant gardé un tel bon souvenir de mon premier stage, dés que j’ai appris qu’une nouvelle édition était organisée, je me suis immédiatement inscrit. 

Me revoilà donc début juin au Club de Voile de Sanguinet, délaissant femme, enfants et travail, pour ma semaine de navigation sur mon bateau favori. Arrivée tardive dimanche soir, pour la traditionnelle soirée des régions ou tout le monde apporte une spécialité locale à faire découvrir aux autres participants.

Je retrouve quelques têtes connues, habitués de la série, anciens participants et la même équipe organisatrice, Patrice Gautier aux commandes, nouveau Président de l’Afidart, Marie-Claire Tauzin, trésorière du Club de Voile de Sanguinet, à l’intendance, Dominique Paris et Pierre Vidal sur l’eau. Ca commence fort, et tard dans la nuit à tel point que nous décidons de prendre le temps lendemain matin pour monter et régler les bateaux, de toutes façons il ne fait pas beau et le vent souffle fort.

Nous attendons donc l’après-midi que le vent baisse pour entamer notre première navigation. Toujours deux groupes, initiation et découverte du Dart avec Pierre, perfectionnement et régate avec Dominique. C’est parti pour trois heures de navigation autour des bouées mouillées par Dominique, on enchaîne des petits parcours banane à un rythme soutenu.

Premier repas le soir confectionné par Marie-Claire, aidée de Gérard Munoz, qui a accompagné son fils, Franck, pour nous régaler de ses talents de cuisinier.La soirée finit également tard le soir, les bouteilles apportées par les uns et les autres descendent à vue d’œil, à ce rythme, la pénurie guette la fin du stage, un comble pour les Dartistes il va falloir recharger en liquides.

Mardi, nous repartons sur l’eau, pour travailler les départs, 3 minutes, placement, passage de ligne, coté favorable nous ne chômons pas, il fait toujours gris mais il y a du vent 8 à 12 nœuds et une amélioration est prévue en fin de semaine. Retour au Club à midi et le soir, nous sommes comme des « coqs en pâte », Marie-Claire (qui a pris une semaine de vacances pour être avec nous) et Gérard nous régalent de bons petits plats, l’ambiance est excellente et encore une fois quelques uns finiront tard, les « afters » sont une nouveauté de ce stage et je me demande encore comment font certains pour enchaîner rythme de jour et rythme de nuit.

Mercredi, c’est reparti pour une matinée et une après-midi de régate, il fait toujours gris mais avec un jolie brise régulière. Toujours des petits parcours bananes enchaînés à un rythme soutenu. Le soir nous sommes rejoint par Thierry Wibaux qui nous offre l’apéro de la part de France Catamaran, ça tombe bien nous étions presque à sec. La soirée se poursuit autour d’un délicieux couscous, spécialité de notre Président. Thierry est initié à la pratique des « afters » et c’est encore tard dans la nuit que certains vont se coucher.

Jeudi, il fait enfin beau, mais le vent est absent, c’est la journée du raid. Nous partons tous ensemble à Maguide pour pique-niquer. Dominique donne le départ, « vent arrière », heureusement que le vent est faible, parce qu’excités que nous sommes après deux jours de régates à couteaux tirées, je n’ose imaginer ce que cela aurait donné avec du vent. La descente vers le fond du lac est paisible, voir molle, les Darts glissent sur l’eau au rythme des risées. C’est un peu de la loterie, un coup ça avance pendant que les autres sont plantés, un coup nous sommes planté pendant que les autres avancent, ça revient par l’arrière et nous nous retrouvons tous au fond du lac, appel VHF à Gérard qui c’est installé à Maguide, puis faisons ensemble cap au 190. Nous arrivons à la plage où nous attend Gérard avec le pique-nique sous les pins, c’est un avant goût de vacances, de l’eau turquoise, une grande plage de sable blanc sur laquelle tous les Darts sont alignés, personne à part nous. 

Après le repas même pas le temps de faire une petite sieste, raid retour vers Sanguinet avec départ type « 24 heures du Mans », l’équipier tient le bateau bout au vent pendant que le barreur s’élance en courant du fond de la plage. Ca s’annonce plus musclé, 20 nœuds de portant, les Dart déboulent au largue à plus de 15 noeuds, Dominique et Pierre ont du mal à suivre en Zodiac. Arrivé à Sanguinet le vent tombe et adonne, certains même passeront la ligne en marche arrière !

Dernière soirée du stage, c’est le moment du bilan toujours la même satisfaction des bons moments passés ensemble tant sur l’eau qu’à terre. Un tirage au sort est organisé, c’est Benoit qui gagne, comme cadeau de bienvenue dans l’association, le foc neuf mis en jeu, dédicacé par tous les participants en souvenir du stage passé ensemble. Comme c’est la dernière soirée, plusieurs participants sont partis recharger en liquide, à tel point que certains n’ont même pas pu regagner leur bungalow et que ce n’est que tard le lendemain qu’ils ré-apparaîtront.

Vendredi, dernier jour, régate de clôture, il fait grand beau mais nous devons attendre 11 heures que le vent daigne se lever, trois petites manches de petit temps sont courues. Je me suis promis de faire mieux que quatrième, j’ai la flemme de rédigé le compte rendu, raté !

Une réparation pour un départ prématuré à la deuxième manche et j’hérite une nouvelle fois du stylo, allez promis, je reviendrai l’année prochaine et j’essaierai de faire mieux.

Damien{jcomments on}